Pilier N° 1 : l’équilibre

 

Pourquoi est-il important de travailler son équilibre pendant sa préparation aux sports d’hiver ?

Le sens de l’équilibre fait référence à notre capacité à corriger instinctivement notre posture, pour maintenir l’ensemble de nos membres stables et cohérents face à la force de gravité. Cette aptitude s’acquiert naturellement dès les premiers jours de vie et continue à s’améliorer au fil du temps. 

L’équilibre est assuré par différents systèmes sensoriels :

  • La vision
  • Le système vestibulaire (oreille interne)
  • La somesthésie (proprioception et toucher)

Une personne fait appel à ces 3 sens pour maintenir son équilibre, plus on les sollicite plus ces sens s’aiguisent. Or, nos modes de vie de plus en plus sédentaires ne nous permettent plus de les solliciter suffisamment. Le manque de mouvement notamment, altère nos capacités proprioceptives et nos récepteurs proprioceptifs deviennent alors moins réactifs aux stimuli. La réponse nerveuse, qui demande une réaction musculaire coordonnée, devient plus lente et la réaction en chaîne musculaire est moins synchrone et moins vive. 

Indépendamment de certaines pathologies, cette capacité se dégrade naturellement et progressivement chez l’être humain, dès l’âge adulte. C’est à l’approche du troisième âge que l’ensemble du système d’équilibration est souvent moins efficace. Les personnes âgées chutent, sont désorientées, peinent à se déplacer sans un soutien. 

Être musclé ne suffit pas, il faut aussi savoir maîtriser son équilibre pour être stable et éviter les risques de blessures !

Les sports d’hiver se pratiquent sur des surfaces meubles, qui sollicitent sans cesse l’équilibre :

  • À l’arrêt, les skieurs doivent corriger leur posture et placer leur centre de gravité au centre de leur polygone de sustentation*,
  • En mouvement, garder l’équilibre est d’autant plus compliqué que la vitesse et les courbes génèrent une force contre laquelle il faut lutter pour s’équilibrer (force centrifuge, centripète).

Une descente à skis n’est rien d’autre qu’une succession de situations de déséquilibre auxquelles il faut s’adapter, à un rythme que l’on ne rencontre jamais hors des pistes. 

Et pour réagir vite, il faut des capteurs réactifs. C’est là que les systèmes proprioceptifs et vestibulaires sont mis à rude épreuve. 

 

* Polygone de sustentation : surface dont la périphérie est tracée par les différents points de contact au sol. Debout, c’est un rectangle dont les pieds tracent les deux côtés courts ; à l’équilibre, la projection du centre de gravité situé environ au niveau du nombril doit se placer au centre géométrique de ce rectangle. 


 

Comment vous fait-on travailler votre équilibre chez Power One ?

Comme expliqué plus haut, l’équilibre est assuré par trois différents systèmes sensoriels.

Notre programme intervient donc sur les trois systèmes de cette façon :

  • La somesthésie (proprioception et toucher)

Une préparation aux sports d’hiver commence par un réveil des mécanismes de détection du déséquilibre. En travaillant la proprioception, on réveille ou rend plus efficients les récepteurs de tension placés dans les muscles et les liaisons ligamentaires. Ces récepteurs captent une modification d’angle articulaire par les tensions qu’elles induisent.

 

Pour atteindre cela, le coach choisit des mises en situation actives où vos muscles sont contractés, sur une surface instable ou en induisant un déséquilibre externe.

 

  • Le système vestibulaire (oreille interne)

Si l’on peut tenir debout les yeux fermés, c’est en partie grâce au système vestibulaire situé dans l’oreille interne. Nous pouvons comparer cela au « niveau à bulle ».  Ce système détecte les modifications d’orientation de la tête dans l’espace.

 

Ainsi, votre coach vous place dans des situations statiques ou dynamiques où vous changez de position en gardant votre équilibre.

Par exemple, en appui sur une jambe, sur un tapis mou, la consigne serait de ramasser un objet au sol via la technique du golfeur (le buste s’incline, la jambe libre compense la bascule dans l’espace arrière)

 

  • La vision

La vue comprend le déséquilibre par la modification de l’orientation de l’environnement.

Souvent oublié des préparations, la perception du mouvement grâce à la vision périphérique est un sens à réveiller. Nos écrans nous enferment dans des bulles et nous perdons cette capacité à percevoir.

 

Le coach vous demande d’identifier, de réagir, de comprendre des informations de nature différentes qu’il fait apparaitre à différent niveaux de votre champ de vision.

Par exemple, en demi-squat, les yeux rivés sur un point fixe, la consigne serait de saisir une balle lancée vers l’avant depuis votre espace arrière. Ou encore, face à un mur de LED, le challenge pourrait être d’éteindre les plots qui s’allument le plus vite possible.

 

En augmentant de manière précise la fréquence des stimuli et en modifiant leur nature (prévisible ou imprévisible), on aiguise les sensations conscientes ou non conscientes, du placement des différentes parties du corps.

Les coachs choisissent des situations qui vont graduellement améliorer le fonctionnement des trois systèmes sensoriels.

Bien évidemment, l’équilibre est travaillé parallèlement avec les 3 autres piliers pour une préparation complète et cohérente :

  • Le renforcement musculaire
  • L’adaptation cardiaque à l’effort
  • L’anticipation pour réagir vite et lucidement sur les pistes

 

Quels outils utilise-t-on dans le cadre de cette préparation ?

Les outils, choisis par vos coachs, varient selon le programme et les objectifs de la séance :

  • Powerplate
  • Plateau de Freeman
  • Coussin d’instabilité
  • Electrostimulation

….

Prêt.e à venir travailler votre équilibre ?

Vous aurez le choix entre 3 types de formules en fonction de votre bilan mais aussi du temps disponible avant votre départ :

  • Formule « Top départ 1 mois », soit 8 séances de 45 min. à 376 €, avec bilan offert
  • Formule « Top départ 2 mois », soit 8 séances de 45 min et 8 séances d’électrostimulation Mihabodytec. à 710 €, avec bilan offert ainsi qu’un massage ou un rendez-vous de consultation diététique
  • Formule « Top départ 3 mois », soit 8 séances de 45 min, 8 séances d’électrostimulation mihabodytec et 8 séances de 45’ FITLIGHT à 1 050 €, avec bilan offert ainsi qu’un massage et la tenue Mihabodytec

Pour prendre RDV, contactez-nous au + 33 6 78 13 38 52 ou par e-mail contact@power-one.fr !